Ceci est juste le calme avant la tempête. Le président nous a demandé de descendre dans les rues et on l’a fait. S’il nous avait ordonné de frapper et casser, ce ne sont pas les quelques policiers qui vont arrêter ce peuple. Ce bâtiment blanc (association à Beringen) serait déjà en poussière.

Dit is nog maar de stilte voor de storm. President heeft enkel gezegd dat we op straat moeten komen en dat hebben gedaan. Als he zegt dat we moeten vernietigen zal nog te politie nog andere dit volk kunnen tegenhouden. Het gebouw in Beringen zal gelijk met de grond vallen.

Advertisements